Un des points clés de la sécurité pour un casque de ski est la norme. Cela indique que le casque est fabriqué selon certains critères. Pour les casques de ski et de snowboard, il s’agit de la norme européenne. Sur le casque lui-même, l’étiquetage n’est pas obligatoire. Toutefois, le casque doit être accompagné d’une brochure contenant toutes les informations sur la sécurité du produit. Les casques sont divisés 2 classes.

Les casques de ski une sécurité pour la tête

Un casque de classe A se caractérise par une zone de protection plus étendue, c’est-à-dire que les oreilles et la tempe sont recouvertes par la coque du casque. Seuls les petits orifices de ventilation sont autorisés.

Les casques de classe B sont souvent plus légers et mieux ventilés, car ils enveloppent la tête avec moins de matière. Toutefois, la protection contre les chutes n’est pas aussi efficace que celle des casques de classe A.

Quel casque correspond n’est pas une question de goût, mais dépend de la forme de la tête. Toujours essayer le casque avant utilisation! Après tout, seul un casque bien ajusté peut donner toute sa protection. Si le casque est trop lâche, il peut glisser et ne plus amortir efficacement les impacts.

Conseils sur l’achat d’un casque de ski

Les informations concernant la taille d’un casque sont généralement fournies par le fabricant respectif. le casque est mis et ajusté la jugulaire et fermé. Ensuite, la tête doit être secouée vigoureusement. Le casque ne doit pas glisser. Si le casque pincé quelque chose, ce n’est pas nécessairement le signe qu’il est trop petit.

Au fil du temps, le rembourrage de confort à l’intérieur s’adapte un peu, surtout s’il est très épais. Cependant, si le rembourrage est mince, il ne s’adaptera que légèrement. Si un mince rembourrage presse fort, il est conseillé de choisir une taille de casque plus grande. En règle générale: Mieux vaut être trop serré que trop lâche.

La coque d’un casque de ski pour une bonne protection contre les chocs

Le matériau de la coque extérieure du casque est crucial.
La coque extérieure de la plupart des casques de ski est fabriquée en plastique tel que polycarbonate ou acrylonitrile-butadiène-styrène, ABS court. Des versions plus stables sont disponibles en carbone ou en fibre de verre.

Combien de temps peut-on garder un casque de ski

Les casques avec une coque en plastique en ABS ou en polycarbonate ne doivent pas être utilisés pendant plus de trois à quatre ans, car le thermo-plastique durcit et se fragilise avec le temps sous les rayons UV du soleil. Si le casque présente de profondes égratignures ou des fissures après une chute, il est également temps de changer de casque de ski. Pour les casques très coûteux, il peut être intéressant de les faire vérifier après une chute même après une chute sans dommage visible.

L’évolution des casques de ski pour votre sécurité

La dernière technologie augmente la sécurité du casque de ski
La technologie des casques de ski évolue constamment, les dernières tendances sont:

Ajustement parfait: le rembourrage intérieur du casque peut être ajusté très facilement à l’aide d’une molette de réglage.

La sécurité de la tête est ce qu’on appelle la technique MIPS (Système de protection contre les impacts multidirectionnel). Il protège la tête en cas de chute à travers une coque interne mobile et procure ainsi un amortissement supplémentaire.

Bluetooth sur piste: des distances maximales de 800 m peuvent être comblées, ce qui permet un accès mains libres lors d’appels ou de communications avec le partenaire sur les pistes sans frais de téléphone supplémentaires.

There are 611 products

Marque

Taille

Couleur

Genre

Prix