Virage

Comment progresser en ski: Comment faire un virage

apprendre-le-ski_facilementcomprendre-le-ski_facilementequilibre-sur-skiposition-sur-les-skistrajectoire-en-ski

mouvement-skieurRepartition des charges à skiaction-motricemouvement-carre

Ski de piste conseils aides                  ski freeride conseils aides                 ski freestyle conseils aides                 ski backcountry conseils et aides                 ski competition conseils aides

taille-des-skis    lexique du ski

Un virage se découpe en phases. A ski on distingue une phase de déclenchement et une phase de conduite. Le déclenchement sert à initier un effet directionnel ; la conduite sert à l’utiliser pour se diriger dans la courbe. L’attraction de la gravité dans une pente joue un rôle différent dans ces deux phases. Dirigée vers l’aval, elle favorise l’entrée de votre  achat ski discount  et skieur dans la pente et s’oppose à sa sortie de la pente.

Avec un achat ski , l’accroche procurée par un effet directionnel est nécessaire en deuxième partie de virage, alors qu’elle ne l’est pas en entrée de virage. On distingue deux types de virages : ceux qui utilisent un effet directionnel dès l’entrée en courbe, et ceux qui ne l’utilisent que plus tardivement.

Dans la première catégorie, il est nécessaire de produire un déclenchement rapide. Pour un tel déclenchement, deux mécanismes sont indispensables et parfois suffisants : un changement de carres et un changement d’inclinaison latérale. En ski et en snowboard discount  quand ils sont insuffisants, d’autres mécanismes les complètent, comme un effort de pivotement, un allègement, un transfert d’appui ou un planté de bâton,

Dans la deuxième catégorie de virage, le déclenchement est de plus longue durée et se traduit par un changement de carres et un changement d’inclinaison plus progressifs. Le lâchage de carres et la mise à plat de l’engin, associés au centrage, amènent un dérapage vers le futur virage. Cette phase se termine dès que l’effet directionnel devient dominant sur l’attraction de la pente. Cette réalisation peut être recherchée pour valoriser le glissement.

Consultez notre page sur les différentes manières de faire un virage à ski...

Progresser en ski: Déclenchement du virage

Dans une pente uniforme, décrire un virage revient à suivre une pente variable. C’est pourquoi on découpe la phase de conduite en deux parties principales.
-La première partie consiste à passer d’une faible pente (traversée initiale ou fin du virage précédent) à une pente plus forte confondue avec la ligne de pente. Dans le plan avant-arrière, le skieur doit ainsi respecter les règles du franchissement d’une rupture de pente : il doit s’incliner vers l’avant pour rester perpendiculaire à la pente et garder son centrage, il doit se déployer s’il subit un allègement (étalement de charge).
-Dans la deuxième partie, le skieur passe d’une pente forte à une pente plus faible (il se rapproche de la traversée). Il doit donc, comme pour un raccord de pente, s’incliner vers l’arrière et fléchir pour étaler la charge (flexion-amortissement). Bien entendu, les inclinaisons avant-arrière en courbe doivent aussi respecter la présence éventuelle d’un freinage au contact engin-neige. Plus le rayon de courbe est court, plus la pente est forte, plus ces phénomènes prennent de l’importance. Il est important de signaler que l’apprentissage de la phase de conduite peut intervenir avant celui de la phase de déclenchement. Ces deux phases sont en effet intimement liées lorsque les virages s’enchaînent.