Masque de ski

Achat masque ski conseils aide

Achat casque skivetement-skiAchat chaussures de skimasques_ski

Les rayons nocifs du soleil, le froid, la neige, les éléments végétaux etc... associés à un besoin de confort et de visibilité sont autant de facteurs que l'on doit prendre en compte pour toutes les excursions montagnardes.

Lors d'une chute
Le maintient d'un masque sur le visage vous évitera dans la plupart des cas de perdre vos lunettes dans la poudreuse. Le port d'un masque de ski est important pour se protéger de tous ses éléments externes. Tous les écrans vous protégerons au minimum à 99% des UVA et UVB, même les plus clairs. Car ce n'est pas la teinte qui vous protège des UV, mais la matière de l'écran. Une lunette très foncée peut être une véritable passoire à UV. Les fabricants de masques nous mettent à disposition un large panel de teintes qui soit, vous protégera de l'éblouissement pour les journées très ensoleillées, soit vous rehaussera les contrastes pour les jours de tempête.

Comment éviter la formation de la buée sur son masque de ski

Veillez à toujours choisir uu masque de ski équipé d'un double écran, si celui-ci est aéré et traité anti buée c'est encore mieux, il évitera la formation de buée à l'intérieur. En effet, la circulation de l'air à l'intérieur du masque évitera une trop grosse différence de température avec l'extérieur, et donc diminuera les chances de création de buée. La Teinte d'écran à choisir en fonction des conditions. Pour des conditions lumineuses faibles optez pour des écrans à teinte jaune, orange ou rose, qui auront tendance à accentuer les contrastes (meilleur visibilité du relief). Pour des bonnes conditions d'ensoleillement optez plutôt pour des écrans miroités qui refléteront un maximum la réverbération. Le choix de la teinte d'écran n'est pas facile, il est évident que la majorité des utilisateurs ne possèdent qu'un seul masque de ski pour tous les types de temps. Malheureusement les masques du type tous temps sont généralement assez bons pour des conditions ensoleillées et variables, mais souvent trop foncés pour les jours blancs ou de neige. Toutefois, il est possible pour la majorité des masques de se procurer seulement un écran, ainsi vous pouvez vous adapter en fonction des conditions météo.

Conseils d'utilisation d'un masque de ski ce qu'il faut savoir

Le problème commun à tous les utilisateurs de masques est la formation de la buée à l'intérieur du masque qui apparaît quand la surface interne de l'écran se refroidit en dessous du point de condensation. L'humidité de l'air en contact avec l'écran, se condense alors sous la forme de gouttelettes, la buée entre en scène. Voici quelques simples conseils, pour vous assurez une journée agréable et sans buée sur les pentes.

Il faut avant tout que votre masque soit hermétique sur votre visage. Le réglage est alors très important. Serrez correctement le masque sans que celui ci vous cisaille la peau. Ne mettez pas votre masque sur votre front ou sur votre bonnet. La chaleur qui s'évapore de votre front augmente la présence d'humidité à l'intérieur du masque. S' il est posé sur un bonne trempe ou plein de neige, la mousse va s'humidifier et sera un réservoir d'humidité pour toute la journée.

Le mieux est de mettre le masque avant d'aller à l'extérieur, et de ne plus le retirer, même sur les télésièges, ou en bas des pistes. Exception faite pour la pause casse-croûte, mais dans ce cas poser le dans un coin sec, mais pas trop chaud (radiateur). Si la buée s'est formée, ne jamais frotter la face interne de l'écran de votre masque. Car tous les masques de ski, possèdent un film pélliculaire collé sur cette face interne qui permet d'éviter la création de buée. Celui-ci devient plus tendre lorsqu'il est humide. Conséquence : en essuyant la buée vous risquez de rayer l'écran. Dans ce cas épongez le délicatement avec l'étui souple en micro fibre de votre masque, s' il est doux ou procurez vous une éponge spéciale. Si vous chutez et que votre masque est remplie de neige, Secouez le pour évacuer un maximum de neige, puis épongez le.

Lunettes de soleil masque de ski un choix difficile pour les skieurs

Enfin si vous ne supportez pas les masques de ski, quelques lunettes sauront vous protéger efficacement. Dans ce cas il est très important de choisir un modèle très couvrant, voici une liste de produits efficaces sans plonger dans le « old school », type lunettes de glacier : Arnette - Slide - Bollé Downdraft et Windshear - Oakley Monsterdog...

Le strap ou les branches...
Il s'agit de faire atttention quand vous achetez un casque, que celui-ci s'adapte bien. Certain straps sont assez gênant avec un casque :pression sur le nez, air qui passe... Le mieux est d'amener son masque pour tester sur un casque et vice et versa.

Soleil, réverbération, et altitude
Trois éléments qui, associés, peuvent transformer votre journée de ride en cauchemar. Le soleil est essentiel à notre santé, mais à haute dose, il peut être extrêmement dangereux. Il peut entraîner des brûlures sur les yeux (cécité des neiges ) qui sont des organes très sensibles. La réverbération sur la neige ( 60% à 80% en fonction de la saison) augmentent l'éblouissement et la diminution de la couche atmosphérique due à l'altitude élevée l'indice UV.

Froid, vent et neige
Lorsque que vous êtes engagés sur les pentes enneigées, le vent, le froid et la neige risquent de vous faire pleurer et donc d'obscurcir votre vision. Par les jours de mauvais temps. Les mauvaises conditions climatiques en montagne sont habituelles. Il serait dommage qu'elles vous gâchent une journée, sans parler des conséquences dramatiques dues à une mauvaise visibilité.

Éléments végétaux
Rien de plus agréable que de skier dans une forêt de sapins croulant sous la neige, mais une brindille dans l’œil est vite arrivée.

Vous connaissez maintenant toutes les astuces techniques de l'utilité d'un masque de ski