Apprendre le ski

Progresser en ski

apprendre-le-ski_facilementcomprendre-le-ski_facilementequilibre-sur-skiposition-sur-les-skistrajectoire-en-ski

mouvement-skieurRepartition des charges à skiaction-motricemouvement-carre

Ski de piste conseils aides                  ski freeride conseils aides                 ski freestyle conseils aides                 ski backcountry conseils et aides                 ski competition conseils aides

taille-des-skis    lexique du ski

Les stations de ski sont la première destination des français pendant les vacances d’hiver. Mais même si le ski est un sport à la fois amusant, revitalisant et agréable, celui-ci répond à certaines règles qu’il est important de connaitre. Des débutants aux experts, tous les skieurs ne cessent d’apprendre et de se perfectionner. Ce perpétuel apprentissage et cette quête de perfection sont d’ailleurs ce qui rend le ski si intéressants.

Progresser en ski: Les cours de ski

En tant que débutant, la première étape incontournable pour comprendre le ski et les positions de base est de prendre des leçons auprès de l’école de la station. Contrairement aux aprioris, les enfants ne sont pas les seuls à avoir besoin de suivre des cours de ski. Les enseignements de ski sont en effet des passages indispensables pour pouvoir apprécier la glisse en temps que telle, sans compter que les séances d’apprentissage de sont déjà des moments agréables et amusants à partager entre amis ou en famille. Il faut bien garder à l’esprit que plus vite un skieur apprend les bonnes techniques, et plus vite il prendra de bonnes habitudes et du plaisir à skier sur toutes les pistes.

Progresser en ski: Comment apprendre le ski tout seul conseils et aides

Malgré certaines chutes qui peuvent parfois vous dépasser, seuls vos mouvements contrôlent véritablement votre équilibre sur vos skis. C’est pourquoi il est primordial d’apprendre les mouvements du skieur dès vos premières descentes. Votre professeur peut vous donner toutes les positions et les gestes à connaitre pour ne pas tomber. Au fur et à mesure de votre progression, vous pourrez approfondir vos connaissances sur les trajectoires ou encore sur les virages. A chaque fin de cycle, qui peut durer une plusieurs semaines, vous obtenez une médaille qui indique votre niveau. Chaque nouveau cycle vous apporte bien entendu des éléments complémentaires à votre apprentissage.

Progresser en ski: Apprendre le ski par soi-même

Une fois que vous avez intégré les bases et les technicités, vous pouvez vous lancer sur les pistes tout seul. Là encore, chaque descente est une nouvelle source d’enseignements. A force de découvrir de nouvelles pistes, vous pourrez connaître le ski sous d’autres angles et même vous essayer au ski freestyle. Mais avant de vous lancer dans toute nouvelle pratique, qu’il s’agisse du freeride ou du hors-piste, il s’agit de savoir les bases du ski sur le bout des doigts.

Comment rigoler à ski avec des petites histoires


Le centrage: Le centrage consiste à placer ou déplacer le centre de gravité sous le centre de gravité. La projection de ce dernier désigne un point sur l’engin appelé centre d’appui où s’applique la charge. Lorsque le centre d’appui se positionne au milieu des pieds, le pratiquant est en position intermédiaire. Il peut également se déplacer vers la spatule par un mouvement d’avancée ou vers le talon de l’engin par un mouvement de recul. Le pratiquant est en position d’avancée quand la projection de son centre de gravité passe en avant du centre de ses pieds. Il est en position de recul quand la projection passe en arrière du centre de ses pieds. Ces positions peuvent être correctement centrées (en fonction du point de centrage désigné par le fabricant) ou au contraire, être décentrées et par conséquent plus ou moins effi caces.


Les manoeuvres de carres
Les manoeuvres de carres modifient le contact ski neige par variation de l’angle de prise de carres. Un angle est ainsi déterminé entre le plan de la semelle et le plan de la neige. On distingue la prise de carres quand l’angle de prise de carres augmente, le lâchage de carres quand il diminue, et le changement de carres quand on passe d’une carre à l’autre. Il existe des variations d’angle de prise de carres

  • sans changement de carres. On retrouve cette situation lors d’un maintien de direction sur une trajectoire courbe,
  • avec changement de carres, lors d’un changement de direction, excepté en ski lors d’un virage chasseneige. Les variations d’angle déterminent la variation de la surface d’appui. Cette manoeuvre modifie l’enfoncement de l’engin dans la neige, son accroche et sa direction. C’est elle qui procure l’appui.L’amplitude de pivotement

L’amplitude de pivotement
se caractérise par une rotation plus ou moins importante de l’engin sur lui-même. Il en résulte un balayage de la neige dessinant une banane de dérapage de largeur variable. Cette amplitude de pivotement désigne un angle, appelé angle de pivotement. Il peut augmenter, diminuer ou être maintenu constant. Cette variation modifi e le freinage et la direction.


La charge
La charge consiste à maintenir ou à faire varier la pression entre l’engin et le sol. Le mouvement vertical, dans sa plus large interprétation, est la gestuelle utilisée pour modifi er la charge. Elle peut augmenter (surcharge), diminuer (allègement) ou être maintenue constante (étalement). Il en résulte une modifi cation de l’enfoncement de l’engin dans la neige, ce qui agit sur son freinage, son accroche et sa direction.

Ces quatre paramètres conditionnent le contact de votre engein et se combinent dans la pratique. Pour comprendre ces processus, chacun d’eux peut être étudié individuellement. Il en résulte une modifi cation de l’enfoncement de l’engin dans la neige, ce qui agit sur son freinage, son accroche et sa direction.

 

Le contact ski neige
Le contact engin-neige se décrit par les frottements entre la semelle, les carres et la neige. Cette interface génère différentes forces qui produisent la direction, le glissement et les freinages. On peut comprendre tout engin de glisse comme un instrument qui travaille la neige pour induire les déplacements et le contrôle de la vitesse.

Le contact engin-neige est variable et provient de trois sources distinctes :

  • les facteurs externes comme les reliefs et la consistance de la neige,
  • les inclinaisons du corps qui accompagnent l’équilibre,
  • les actions produites par le pratiquant sur son

engin dans le but de se diriger et de maîtriser sa vitesse. Cette dernière source correspond à la gestuelle qui
découle des fondamentaux. Les effets résultant du contact engin-neige sont :

  • le glissement, qui résulte du faible frottement entre la semelle, les carres, la neige et la glace,
  • les effets directionnels, qui engendrent la direction du pratiquant, résultent de la réaction du sol et des manoeuvres de carres (principalement),
  • la pression, qui découle de la charge exercée sur l’engin et des manoeuvres de carres,
  • l’accroche, qui résulte de l’angle de prise de carres et de la charge (direction, intensité),
  • le freinage, qui résulte de la mise en travers du ski (angle de pivotement) et de l’angle de prise de carres,
  • le dérapage, involontaire par défaut d’accroche et volontaire par lâchage de carres ou pour freiner par prise de carres.